Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés

Femmes qui courent avec les loups, Histoires et mythes de l’archétype de la femme sauvage, Clarissa Pinkola Estés, Éditions Le Livre de Poche.

Quatrième de couverture :

Chaque femme porte en elle une force naturelle, instinctive, riche de dons créateurs et d’un savoir immémorial. Mais la société et la culture ont trop souvent muselé cette « Femme Sauvage », afin de la faire entrer dans le moule réducteur des rôles assignés. Psychanalyste et conteuse, fascinée par les mythes et légendes, auteur également du Jardinier de l’Éden, Clarissa Pinkola Estés nous propose de retrouver cette part enfouie, pleine de vitalité et de générosité, vibrante, donneuse de vie. À travers des « fouilles psycho-archéologiques » des ruines de l’inconscient féminin, en faisant appel aux traditions et aux représentations les plus diverses, de la Vierge Marie à Vénus, de Barbe-Bleue à la petite marchande d’allumettes, elle ouvre la route et démontre qu’il ne tient qu’à chacune de retrouver en elle la Femme Sauvage. Best-seller aux États-Unis, ce livre exceptionnel est destiné à faire date dans l’évolution contemporaine de l’identité féminine. 

Qu’est-ce que j’en pense ?

Entre le livre de développement personnel et le recueil de contes, Femmes qui courent avec les loups est, selon moi, un classique pour toutes celles et ceux qui sont à la recherche de leur féminité. J’ai volontairement écrit « celles et ceux » car l’auteure exprime très bien cette idée de féminité qui n’est pas attribuée qu’aux femmes. Être femme n’est pas montrer sa féminité, au sens de se comporter et s’habiller de façon féminine. C’est bien plus que ça ! À travers seize contes, on explore la nature authentique et réelle de la « Femme Sauvage », celle qui se cache en chacune d’entre nous et ne demande qu’à s’exprimer…

Ce livre de Clarissa Pinkola Estés est aujourd’hui une référence dans le monde entier, une bible pour beaucoup de femmes. Ces 763 pages de contes, d’analyses, de constats et de réflexions personnelles nous incitent à toujours y revenir. Chaque conte est une métaphore de la féminité sous toutes ses formes qui peut éclairer notre vie et même nous aider à retrouver notre créativité, notre authenticité, notre liberté… Notre Femme Sauvage. 

Êtes-vous prêtes à rencontrer votre Femme Sauvage ? Si oui, lisez ce chef d’oeuvre sans plus attendre ! 

Nous éprouvons toutes un ardent désir, une nostalgie du sauvage. Dans notre cadre culturel, il existe peu d’antidotes autorisés à cette brûlante aspiration. On nous a appris à en avoir honte. Nous avons laissé pousser nos cheveux et nous en sommes servies pour dissiper nos sentiments, mais l’ombre de la Femme Sauvage se profile toujours derrière nous, au long de nos jours et de nos nuits. Où que nous soyons, indéniablement, l’ombre qui trotte derrière nous marche à quatre pattes. 

Laisser un commentaire