Le prix littéraire des Mauvaises Graines

Pour mon Master, j’ai eu la chance de participer à un projet incroyable : la création d’un prix littéraire pour la jeunesse, les Mauvaises Graines.

Pourquoi les Mauvaises Graines ?

Parce que les mauvaises herbes sont des plantes qu’on ne connaît pas encore. Elles poussent en travers du chemin mais au lieu de les arracher, on a choisi de les regarder de plus près. Ce qui nous intéresse, c’est de dénicher des romans pour la jeunesse entre 11 et 15 ans qui sortent des sentiers battus, qui font bouger les lignes, qui n’ont pas froid aux yeux et qui n’ont pas peur de briser les codes.

Le premier prix des Mauvaises Graines a été décerné à Sandrine Caillis pour son premier roman, Les ombres que nous sommes, publié par Thierry Magnier.

Cette année, le prix continue avec une nouvelle équipe ! Vous pouvez continuer à le suivre sur Instagram ou Facebook 😉

Laisser un commentaire